Dialogue

Patrick Legras
legras.patrick@orange.fr
06 14 64 31 79

Dominique Ignaszak
ignamich@wanadoo.fr
06 87 47 76 86

Dialogue

POSER VOTRE QUESTION
Vous avez une question sur l’OP Avenir Sucre, sa vision, ses actions … Posez-là ici à l’aide du formulaire. Nous publierons notre réponse.

Cette page est la vôtre, planteurs Saint Louis Sucre. Vous y trouverez nos réponses aux questions les plus fréquentes que vous nous posez (par mail, lors de nos discussions ou via le formulaire disponible sur ce site). C’est un espace de dialogue qui s’enrichira régulièrement au gré de votre participation. N’hésitez pas à vous exprimer!

LES QUESTIONS DES AGRICULTEURS

Vous dites ne pas acheter nos betteraves et nous laisser la propriété de celles-ci. Mais quel poids allez-vous avoir pour négocier sans avoir la main sur la matière ?

Notre crédo pour négocier avec SLS, c’est le dialogue. Et nous pensons que cela ne nécessite ni transfert de propriété, ni bras de fer. D’ailleurs notre expérience récente l’a prouvé :
  • En faisant le choix de ne pas déserter la CRV (instance qui va rester en place et dans laquelle nous comptons bien rester très impliqués et actifs),
  • En faisant le choix de ne pas abandonner le mandat pour lequel nous avons été élu par les planteurs et de poursuivre sans relâche les discussions avec SLS,
  • Nous avons pesé sur l’écriture du contrat 2020 et obtenu qu’il inclue un prix garanti, pour apporter aux planteurs la sécurité et la visibilité dont ils ont besoin au moment où ils s’engagent. C’est une avancée majeure qui va dans l’intérêt de tous les planteurs et que seul l’industriel SLS propose aux planteurs. C’est une avancée dont nous sommes fiers et qui s’est construite par le dialogue, sans rapport de force.
Et on ne s’arrête pas à cet acquis. Nous sommes déjà en discussion avec SLS pour négocier la façon dont on pourrait mutualiser les surfaces 2021 : l’idée étant que les planteurs désirant augmenter leurs surfaces puissent en faire bénéficier ceux qui souhaitent les réduire. Ainsi on pourrait s’affranchir de la règle du maintien des surfaces à + ou – 10% près. Par ailleurs, on a rencontré le jeudi 26 septembre 2019, les représentants des planteurs de la coopérative allemande SZVG qui est l’actionnaire majoritaire de Südzucker. Au cours de cet échange son directeur, Monsieur Zeller, nous a assuré que notre OP AVENIR SUCRE serait considérée par Saint Louis Sucre et Südzucker comme un interlocuteur audible et que tout comme nous, il avait la volonté d’établir des relations constructives et durables entre planteurs et industriel. Pour mener toutes ces démarches, nul besoin de demander aux planteurs de transférer la propriété de ses betteraves et de se priver de la liberté de contractualiser directement avec l’industriel de son choix. Ce qui fera notre force, c’est le nombre d’adhérents qui nous rejoindront. Si vous aussi, vous croyez au dialogue, rejoignez-nous !

Qu’est-ce qui vous différencie des autres OP en cours de construction ?

L’OP avenir sucre est 100% planteurs et 100% Saint Louis Sucre.

Ce qui veut dire que :

  • Nous ne sommes pas inféodés à la CGB ou à un autre syndicat : nous sommes attachés à notre indépendance et à la liberté des agriculteurs
  • Nous ne mélangeons pas les genres : chez nous, pas d’actionnaires de type Naples investissements, qui demain pèsera 30% du capital et des voix au sein de la Scica de Roye
  • Nous ne sommes pas ambigus : l’avenir de nos betteraves est lié à celui des sucreries de SLS, c’est pourquoi nous ne laissons pas entendre, comme le fait entendre l’OP Scica de Roye, que vos betteraves pourraient trouver un débouché chez un autre industriel
  • Nous ne sommes pas naïfs : nous savons que les industriels se livrent une guerre commerciale sans merci ; c’est pourquoi dans l’intérêt des planteurs, nous voulons construire une relation saine et durable avec SLS qui n’affaiblisse pas SLS par rapport à des concurrents ; d’ailleurs on s’étonne de voir que la CGB et la Scica de Roye se mobilise exclusivement vis-à-vis et de façon systématique contre SLS, sans jamais faire valoir la moindre revendication et opposition vis-à-vis des coopératives …

Ce qui fera notre force, c’est le nombre d’adhérents qui nous rejoindront.
Si vous aussi, vous croyez au dialogue, rejoignez-nous !

Allons-nous devoir payer des parts sociales pour rejoindre l’OP Avenir sucre ?

Aucune part sociale ne sera exigée pour rejoindre l’OP avenir sucre

L’OP avenir sucre n’est pas une organisation coûteuse et contraignante. Seuls des frais d’adhésion seront demandés, comme c’est le cas pour l’OP Bonduelle par exemple. Nous envisageons de les fixer entre 10 à 15 €/ha (en fonction du nombre d’adhérents). Nous aurons l’occasion de préciser ce montant lors de nos prochaines communications, et une fois que les décrets de lois seront sortis du Ministère de l’Agriculture.

Ce qui fera notre force, c’est le nombre d’adhérents qui nous rejoindront.
Si vous aussi, vous croyez au dialogue, rejoignez-nous !

Si nous signons un contrat avec SLS peut-on adhérer à votre OP ?

Le contrat SLS avec un prix garanti est le point de départ de nos futures négociations

Oui vous pouvez signer le contrat SLS et adhérer à l’OP Avenir sucre. C’est sur base de ce contrat à prix garanti (1er succès de notre stratégie de dialogue avec SLS) que nous négocierons des avantages supplémentaires, dédiés aux adhérents de l’OP.

Ce qui fera notre force, c’est le nombre d’adhérents qui nous rejoindront.
Si vous aussi, vous croyez au dialogue, rejoignez-nous !

Pourquoi ne nous avez-vous pas envoyé de bulletin d’adhésion à ce jour comme l’OP SCICA-CGB ?

Le décret pour l’adoption des OP dans la filière sucre vient juste d’être signé. Dès que les statuts de notre OP seront déposés, nous adresserons aux planteurs qui le souhaitent une information plus précise sur les moyens d’adhérer.

A ceux qui souhaitent adhérer à l’OP Avenir Sucre, nous conseillons de signer les contrats de betteraves 2020 proposés par Saint Louis Sucre et de les retourner dans les plus brefs délais. C’est pour le moment notre seule garantie à toutes et tous d’avoir un prix minimum à 25,70€/T 16° et d’assurer un débouché à nos betteraves en 2020.

Ensuite, sur les bases du contrat Saint Louis que nous aurons signé individuellement, notre OP Avenir Sucre travaillera AVEC l’industriel pour être reconnue et pour pouvoir négocier collectivement des clauses améliorées et profitables pour tous les planteurs adhérents de l’OP Avenir Sucre. Vous pouvez compter sur notre engagement dans ce sens.

Ce qui fera notre force, c’est le nombre d’adhérents qui nous rejoindront.
Si vous aussi, vous croyez au dialogue, rejoignez-nous !